Appel à communication: 19th Annual Czech & Slovak Studies Workshop, UT-Austin (Texas), 5-6th April 2019

Galerie

Call for Papers Nineteenth Annual Czech & Slovak Studies Workshop April 5-6, 2019 The University of Texas at Austin The Nineteenth Annual Czech & Slovak Studies Workshop will be held at UT-Austin on April 5-6, 2019. The program committee welcomes … Continuer la lecture

PARUTION : Antoine Marès – Edvard Beneš. Un drame entre Hitler et Staline (Perrin)

Edvard Beneš-Marès

Présentation du livre par Antoine Marès au Centre tchèque (18 rue Bonaparte, 75006 Paris) le 20 janvier 2015 à 19h.

http://paris.czechcentres.cz/programme/details-de-levenement/edvard-benes/

Ministre des Affaires étrangères pendant dix-sept ans, puis deuxième président de la République tchécoslovaque, Edvard Beneš (1884-1948) est une figure majeure de l’histoire européenne du xxe siècle. Ce francophile a été confronté à trois grands drames historiques : la fin des Empires européens en 1918, le face-à-face avec le monde hitlérien, la division de l’Europe en deux, avec le passage de sa moitié orientale sous la tutelle soviétique. Il est étroitement lié au système international de son époque, même si son nom évoque avant tout les accords de Munich de septembre 1938 – où il est victime de l’abandon des puissances occidentales – et la satellisation de la Tchécoslovaquie par l’URSS à la suite du « coup de Prague » en février 1948.
En se situant au carrefour de la société tchécoslovaque et de son rapport à l’Europe et au monde, Beneš se confond avec l’histoire de l’État qu’il a contribué à fonder. Son cheminement idéologique est lui-même emblématique de ce qui se joue en Europe au xxe siècle. Au même titre que son pays, pris en étau entre Hitler et Staline, il a été une sorte de sismographe du Vieux Continent : figure triomphante en 1918 et 1945, puis tragique en 1938 et 1948, passée de la gloire à l’abîme. Cette première biographie en français restaure la centralité de l’homme pour mieux souligner la tragédie d’une époque.

PARUTION : Roman Krakovský, Réinventer le monde. L’espace et le temps en Tchécoslovaquie communiste, Publications de la Sorbonne, XII 2014

URL : http://www.publications-sorbonne.fr/fr/livre/?GCOI=28405100760890&fa=author&person_id=6058

Krakovsky

Remerciements

Avant-Propos

Chapitre I. Au pays où demain était déjà hier
Un nouvel horizon pour une nouvelle société
La refonte du contrat social
Les logiques rationnelles et charismatiques du temps linéaire
Le modèle soviétique et ses avatars centre-européens
Le déploiement d’un nouveau cadre temporel
Une organisation scientifique de la production
Une nouvelle discipline au travail
Routiniser le nouveau cadre temporel
La poursuite de l’orthodoxie temporelle
Les difficiles réformes

Chapitre II. Jour du Seigneur, jour du travailleur
Briser le cadre conventionnel
Les antécédents soviétiques : nepreryvka et chestidnevki
Les méthodes indirectes des démocraties populaires
Donner un contenu neuf à un rythme ancien
Du repos au travail pour la communauté
De la vénération de Dieu à l’athéisme
Des sociabilités religieuses aux sociabilités socialistes
De la réussite du projet
L’absence de consensus sur la signification du dimanche
La déstabilisation du projet initial du régime
L’arythmie temporelle et les loisirs

Chapitre III. Construire la notion d’intérêt général
Les rapports entre les acteurs du public
Une nouvelle délimitation de la communauté politique
Les logiques de stratification sociale
Le déséquilibre décisionnel
L’amalgame entre l’intérêt commun et l’intérêt privé
La redéfinition des limites entre le public et le privé
La création d’une sphère commune
L’impossible consensus sur la séparation public-privé
Le rapprochement entre l’État et la société
De la discussion vers la gestion
Les mécanismes d’agrégation des intérêts publics

Chapitre IV. Se plaindre, parler de soi
Le vivre-ensemble socialiste
Un nouveau cadre matériel
La régulation publique des relations privées
De l’acceptation du vivre-ensemble socialiste
Un « espace à soi »
L’espace privé, l’espace de tensions
La construction de soi
La reconquête de l’espace privé
L’érosion progressive de la sphère commune socialiste
L’affirmation de l’intimité
La fin d’un espace privé socialiste ?

Chapitre V. « Un jour, nos rues seront une fête! »
Former une communauté socialiste
D’une fête partisane à une fête nationale
Le camp de la paix et le camp de la guerre
Les nouvelles hiérarchies sociales
Créer un lien collectif
La « campagne de Mai »
Le geste et l’esprit du don
De la pérennité du lien
Créer les apparences
Sauver les apparences

Conclusion
Réinventer l’espace et le temps
Du contrôle à l’autonomisation de l’espace et du temps
La rupture entre l’État et la société
Repenser la chronologie de l’histoire du communisme

Sources
Bibliographie sélective
Index


 

CONFÉRENCES de Tatjana Lichtenstein, Assistant-Professeur, Département d’Histoire, Université du Texas (Austin), invitée à l’EHESS

Trois conférences :

A Stateless Nation’s Territory: Zionists and the Jewish National Schools
Séminaire de Morgane Labbé, Politiques de population en Europe de l’Est au XXe siècle. Entre réforme sociale et biopolitique
10 décembre, 15h-17h, EHESS, 105 bd Raspail (6e), salle 8.

Racializing Jewishness: Zionists and the Census in Interwar Czechoslovakia
Séminaire de Marie-Elizabeth Ducreux, Christine Lebeau, Antoine Marès, Histoire comparée de l’Europe Centrale de 1700 à nos jours
17 décembre, 17h30-19h30, Université Paris.1-Sorbonne (5e), 1 rue Victor Cousin, galerie Dumas, salle F 604.

Maccabi in Czechoslovakia: Jewish sport, citizenship, and national mobilization
Séminaire ESOPP-CRH, Histoire sociale et politique des populations, séance sur le thème « Sport et intégration nationale » avec Marion Fontaine
7 janvier,15h-19h, EHESS, av. de France (13e) salle du conseil A.

Les recherches de Tatjana Lichtenstein portent sur l’histoire du sionisme en Bohême et en Tchécoslovaquie, et s’intéressent aux stratégies nationales du mouvement sioniste dans le processus de recomposition des rapports entre citoyenneté, loyauté politique et nationalisme, qui marque le passage de l’Etat impérial à l’Etat national. Elle les étudie dans des espaces institutionnels, tels que l’école, les organisations sportives et le recensement de la population, qui sont les thèmes des conférences qu’elle donnera et auxquelles vous êtes très cordialement invités.