COLL: L’histoire avant la mémoire : Pratiques documentaires dans les premières historiographies de la Shoah

Galerie

5-7 mai 2016 Institut de la Culture Polonaise (IKP), Université de Varsovie Organisateurs : Centre de recherches historiques, Grihl, EHESS (Judith Lyon-Caen) Institut de la Culture Polonaise, Faculté de la Polonistique, Université de Varsovie (Paweł Rodak, Zofia Mioduszewska) Partenaires :  Fondation pour … Continuer la lecture

CONF: L’Europe centrale aux carrefours

Galerie

Journées doctorales franco-tchèques organisées par le laboratoire junior “Passage” Prague, 14-15 avril 2016 Avec le soutien de l’UMR Eur’Orbem et de l’École doctorale IV (Université Paris-Sorbonne), de l’Université Charles de Prague (Filozofická fakulta Univerzity Karlové) et du CEFRES. Jeudi 14 avril CEFRES, salle … Continuer la lecture

CONF: Jiří Hnilica et Antoine Marès, Des relations franco-tchèques aux relations entre la France et l’Europe centrale

Galerie

Conférence de Jiří Hnilica et Antoine Marès : “Des relations franco-tchèques aux relations entre la France et l’Europe centrale” Jiří Hnilica est enseignant à la Faculté pédagogique de l’Université Charles de Prague et directeur du département d’histoire de cette Faculté; Antoine Marès … Continuer la lecture

COLLOQUE: L’héritage politique de la zadruga dans l’espace sud-slave et les Balkans

Colloque international “L’héritage politique de la zadruga dans l’espace sud-slave et les Balkans”.
Jeudi 22 & vendredi 23 octobre 2015
Un colloque organisé par Paris-Sorbonne (UMR Eur’Orbem) et l’Université de Belgrade (Faculté de Philosophie, département d’histoire).

– Jeudi 22 octobre (9h30-18h) :
Maison de la Recherche — 28, rue serpente — 75 006 Paris
– Vendredi 23 octobre (9h30-13h30)
Institut d’Études slaves — 9, rue Michelet — 75 006 Paris
Renseignements auprès de Philippe Gelez (Eur’Orbem), philippe.gelez@paris-sorbonne.fr
Programme à consulter sur le site d’ Eur’Orbem :
http://eurorbem.paris-sorbonne.fr/spip.php?article169

CONF: La conférence de Yalta, ses décisions, ses applications et sa mémoire en Europe centrale

Colloque international organisé par la Société Historique et Littéraire Polonaise le mardi 9 juin 2015 à 14h00 à la Bibliothèque Polonaise de Paris, 6, quai d’Orléans – Paris IVe

Programme:

14h00 : Ouverture : C. Pierre ZALESKI, Président de la SHLP/Directeur de la BPP

14h15 : Introduction : Hélène CARRÈRE D’ENCAUSSE, Secrétaire perpétuel de l’Académie française

Première séance: Yalta : les décisions, ou les accords de Téhéran confirmés et dévoilés…

Président de séance : François-Xavier COQUIN, Collège de France

14h30 : Georges-Henri SOUTOU, Membre de l’Institut: Les réalités de Yalta. 

14h55 : Eugenia OBITCHKINA, MGIMO-Moscou: Projet soviétique de la réorganisation politique de l’Europe de l’Est (1944/1945). 

15h20 : Jacek TEBINKA, Université de Gdańsk: Churchill et « la question polonaise ». 

15h45 : Maurice VAÏSSE, Institut d’Études Politiques/Sciences Po Paris: Les mythes de Yalta. 

16h10-16h30 : Pause café

Deuxième séance: Entre Yalta et Potsdam : les réalités en Europe centrale libérée et Extrême-Orient.

Président de séance : Maurice VAÏSSE, IEP/Sciences Po Paris

16h30 : Jacques LEGRAND, INALCO: Un autre regard sur Yalta : la guerre en Extrême-Orient. 

16h55 : Małgorzata GMURCZYK-WROŃSKA, IH-PAN, Varsovie: La Pologne dans la “sphère soviétique” : quelle place pour la France ? 

17h20 : Céline GERVAIS-FRANCELLE, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, SHLP: « La Pologne trahie » ? Analyses de Jan Karski historien de « l’ordre de Yalta ». 

17h45-18h15 : Discussion générale & « Yalta » chanté par Jacek Kaczmarski (paroles traduites sur l’écran)

18h15-19h15 : Panel final: La mémoire de Yalta chez les peuples libérés de l’Europe centrale.

Modérateur : Antoine MARÈS, Université Paris I Panthéon-Sorbonne

• Jacques RUPNIK, Sciences Po Paris – CERI

• Małgorzata GMURCZYK-WROŃSKA, IH-PAN, Varsovie

• Christian WENKEL, DHI-Paris (Institut historique allemand)

19h15 : Clôture : récapitulatif et conclusion : Georges-Henri SOUTOU, Membre de l’Institut.

AAC : AIDES À LA MOBILITÉ JEUNES CHERCHEURS AU CEFRES (Prague)

IMG_4199

Appel à destination des post-doctorants et des doctorants de 2e année et plus de France, Hongrie, Pologne et Slovaquie.

Date-limite : 20 juin 2015.
Période : 1er septembre 2015 – 31 août 2016.

URL : http://www.cefres.cz/Aides-a-la-mobilite-Jeunes

Le CEFRES offre des aides à la mobilité d’un an à des post-doctorants et des doctorants à partir de leur 2e année de thèse travaillant en France, Hongrie, Pologne ou Slovaquie. Les jeunes chercheurs doivent mener des travaux qui s’inscrivent dans l’un des axes de recherche du CEFRES (http://www.cefres.cz/Politique-scientifique-du-CEFRES). Le montant des aides est de 19 000 CZK ou 32 000 CZK mensuelles pendant 12 mois en fonction du niveau d’études des jeunes chercheurs (doctorat ou post-doctorat) et du pays de résidence. La maîtrise du français OU de l’anglais est obligatoire.

Éléments du dossier de candidature

  • Le formulaire de candidature rempli à télécharger en ligne http://www.cefres.cz/Aides-a-la-mobilite-Jeunes
  • Un résumé de la recherche en cours (5 pages maximum) qui comprenne :
    -  une définition des termes du sujet de votre thèse ou de votre recherche post-doctorale
    -  le cadre méthodologique et théorique dans lequel votre recherche s’inscrit
    -  un état de l’art sur la question sous forme d’un choix de références bibliographiques (1 page maximum), suivies d’une explication sur la nature novatrice de votre approche sur la question
    -  pour les doctorants seulement : les premiers résultats obtenus depuis le début de votre thèse
    -  les objectifs de votre thèse ou de votre recherche actuelle
  • une lettre de motivation qui réponde à ces deux questions :
    -  Comment votre projet de recherche s’inscrit-il dans la politique scientifique du CEFRES, soit dans l’un de ses trois axes de recherche ? (autour de 450 mots)
    -  Que comptez-vous que le CEFRES apportera à votre recherche ? (autour de 300 mots)
  • deux lettres de recommandation académiques, dont l’une du directeur de thèse pour les doctorants
  • un CV avec une liste de publications détaillée
  • pour les post-doctorants seulement : la copie de l’attestation de soutenance de la thèse et la copie de deux articles publiés ou acceptés pour publication.

Les candidats sont priés d’adresser leurs dossiers en français ou en anglais, par email en un PdF intitulé « Mobilité Jeune Chercheur CEFRES-votre nom de famille » à : clararoyer@cefres.cz. Les publications des post-doctorants feront l’objet de fichiers séparés portant le même intitulé suivi du suffixe « _1 » et « _2 ».

Les candidats présélectionnés seront auditionnés début juillet par vidéoconférence. Les résultats seront publiés le 7 juillet 2015.

Tout dossier incomplet sera considéré non valable. Pour toute question, s’adresser à Mme Věra Okénková : okenkova@cefres.cz

Critères d’éligibilité  :
• être doctorant en 2e année ou plus ou post-doctorant ayant soutenu entre le 1er janvier 2010 et le 1er avril 2015,
• être doctorant ou post-doctorant dans une institution de SHS en France, Hongrie, Pologne ou Slovaquie,
• travailler sur un sujet qui s’inscrive dans l’un des axes de recherche du CEFRES,
• maîtriser à un bon niveau soit le français, soit l’anglais.

CONF : Médiateurs et lieux de médiation en Europe médiane. De l’Europe du Sud-Est aux Pays baltes

Date : Vendredi 10 avril 2015
Place : Institut d’études slaves, 9, rue Michelet, 75006 Paris

Programme:

Matinée 10 h – 13 h

Antoine Marès (professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Ouverture et introduction

Présidence : Catherine Durandin, professeur à l’Inalco

– Cécile Folschweiller (MCF à l’Inalco), L’œuvre et l’activité d’Émile Picot entre France et Roumanie

– Matei Cazacu (directeur de recherche honoraire CNRS), Nicolae Iorga comme médiateur des sociabilités franco-roumaines autour de la Première Guerre mondiale

– Adrian Corpadean (assistant à la faculté d’études européennes, Université de Babes-Bolyai, Cluj), La Maison roumaine de Paris: un noyau intellectuel de la diaspora roumaine

Après-midi 14 h – 18 h

Présidence : Robert Frank, professeur émérite à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Stefan Popescu (docteur de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : Médiateurs et lieux de médiation franco-albanais dans l’entre-deux-guerres

Antoine Chalvin (professeur à l’Inalco), Les voyageurs français en Estonie

Julien Gueslin (docteur de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Henri Hauser, médiateur entre la France et les Pays baltes

Maurice Carrez (professeur à l’Université de Strasbourg), Jean-Louis Perret, médiateur franco-finlandais de l’entre-deux-guerres

Atelier organisé avec le soutien de l’UMR IRICE (Paris 1/Paris 4/CNRS), du labex EHNE et du Centre d’histoire de l’Europe centrale (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), avec le label du GDR  Connaissance de l’Europe centrale (CNRS)

Contact : antoine.mares@wanadoo.fr

Projet collaboratif autour du fantastique de Stefan Grabiński

Deadline : fin décembre 2014.

Renseignements : Mme Katarzyna Gadomska (HDR, Associate Professor of French Literature) – kagadomska@ gmail.com

Un groupe de chercheurs de l’Université de Silésie (Pologne) cherche des collaborateurs et des participants à  un projet scientifique (grant) consacré au fantastique de Stefan Grabiński, écrivain polonais de l’époque de l’entre-deux-guerres, appelé par la critique « Poe ou Lovecraft polonais », et mentionné dans la prestigieuse anthologie de Roger Caillois, Fantastique. Soixante récits de terreur, de 1958. La monographie collective, fruit du projet,  englobera les articles en français, en italien, en anglais et comblerait une lacune qui existe dans la réception de Grabiński à l’étranger. Malgré une certaine popularité internationale dont jouit Grabiński en Europe et aux Etats-Unis, des textes critiques lui consacrés, dans des langages autres que le polonais, n’abondent pas.

Les chercheurs qui s’intéressent au fantastique de Grabiński sont invités à joindre l’équipe polonaise. Ils attendent les candidatures des participants (avec des brèves notices bio-bibliographiques) jusqu’à la fin de l’année 2014.

HORIZON 2020 – REFLECTIVE-1-2015: Enabling Innovation – Creating Impact from Social Sciences and Humanities

Enabling Innovation – Creating Impact from Social Sciences and Humanities – Reflective Societies: Cultural Heritage and European Identities – H2020-REFLECTIVE-SOCIETY-2015

Ouverture : 10 décembre 2014. Deadline : 28-05-2015 17:00:00 (Brussels local time)

URL de référence : http://ec.europa.eu/research/participants/portal/desktop/en/opportunities/h2020/topics/9072-reflective-11-2015.html

SSH disciplines have a significant potential to foster inclusive, innovative and reflective societies and help all forms of innovation transform European economies and societies. However, valorisation of SSH is in its infancy. Until now, a clear identification of the impact of SSH research has been difficult because knowledge transfer to policy-making, development of products and services or to any kind of innovation activities using SSH research has hardly been actively and systematically pursued. Besides, the existing methods and instruments used in STEM disciplines (science, technology, engineering and mathematics) are hardly applicable for SSH research and there are thus important barriers to the valorisation of SSH which still need to be understood in detail.

Scope:

The action will analyse the potential and the challenges of SSH valorisation at the European level and will develop solutions for advancing the practical application of research results, methods and expertise of SSH into products and services. To reach these goals, the action should develop a platform that will bring together SSH researchers and economic and social actors, including within an interdisciplinary setting. This platform should foster a dialogue between SSH researchers and relevant stakeholders with the aim to identify the structural requirements and conditions that must be created to ensure an effective valorisation of SSH research. In particular this should include such issues as research design, research communication, training of SSH researchers and their employability in the wider economy or any other relevant social field where SSH should be integrated in innovation endeavours, as well as production and use of data.

The action will also develop a valorisation concept for the systematic exchange and dissemination of SSH research results, which will include the earlier and deeper integration of SSH research across the innovation value chain. The developed concept will also need to be tested in a subsequent step. To achieve this, the action will take into account the existing experiences with enabling knowledge transfer and valorisation of SSH at national, European and international level. Therefore, it is expected that the platform will enable sharing and combining existing knowledge on these experiences, including the diverging positions on SSH research in various European countries, and to develop a basis for mutual learning.

The Commission considers that proposals requesting a contribution from the EU in the order of EUR 2 million would allow this specific challenge to be addressed appropriately. Nonetheless, this does not preclude submission and selection of proposals requesting other amounts.

Expected Impact:

The platform developed under this topic will significantly improve the valorisation of SSH research. The knowledge transfer of SSH, including in an interdisciplinary setting, will foster the development of products and services across the innovation value chain and will raise awareness for the value of SSH research and the possibilities to integrate it across the European innovation system. By strengthening the impact of SSH research, this action will contribute to the economic and social progress and help address the societal challenges in Europe.

Type of action: Coordination and support actions.