COLL : Lettres d’Europe, et au-delà, dans le Mercure de France (1890-1940) – 21-22 novembre 2014

Colloque international organisé par Catherine Servant pour le CREE.

Date et lieu : 21-22 novembre 2014 dans l’Auditorium de l’Inalco.

Programme

Vendredi 21 novembre 2014

9h30 : Ouverture et accueil des participants, en présence de M. Aboubakr CHRAÏBI, vice-président du conseil scientifique de l’INALCO.

10h-11h Présidente de séance : Marie VRINAT-NIKOLOV (CREE / INALCO)

Blaise WILFERT-PORTAL (Institut d’histoire moderne et contemporaine, École normale supérieure) : Le Mercure de France dans la tourmente du « cosmopolitisme » : les logiques de l’importation littéraire dans le champ littéraire des années 1890.

Catherine SERVANT (Centre de recherches Europes-Eurasie, INALCO) : « On est très avancé, à Prague ! » : « Lettres tchèques » en fin de siècle dans le Mercure de France.

11h-11h15 : pause café.

11h 15-12h45 Président de séance : Marek TOMASZEWSKI (Centre de recherches Europes-Eurasie, INALCO)

Philippe ORIOl (Société internationale d’histoire de l’affaire Dreyfus) : Dreyfus rue de l’Échaudé.

Xavier GALMICHE (CIRCE-Eur’Orbem, Université Paris-Sorbonne) : Une Europe de rêve. William Ritter et le Mercure de France.

Natalia KRYNICKA (Maison de la culture yiddish – Bibliothèque Medem), Zeev / Lupus Blumenfeld – un passeur entre deux mondes.

12h45-13h : discussion.

14h30-16h Présidente de séance : Evanghelia STEAD (Versailles Saint- Quentin / Freiburg Institute of Advanced Studies)

Madalena Carretero CRUZ et Liberto CRUZ (Lisbonne), Philéas Lebesgue, homme de lettres.

Maria TSOUTSOURA (Université Paris IV-Sorbonne), Lettres néo-grecques (1899-1939) : Philéas Lebesgue entre « idée séculaire » et « angoisse moderne ».

Veljko STANIć (Institut d’études balkaniques, Académie serbe des Sciences et des Arts) : « Lettres yougo-slaves » du Mercure de France : une fenêtre sur la littérature des Slaves du Sud à l’époque de l’entre-deux- guerres.

16h-16h15 : pause café.

16h15-17h15 Présidente de séance : Isabelle RABUT (ASIEs, INALCO)

Emmanuel LOZERAND (Centre d’études japonaises, INALCO), Albert Maybon et la vie littéraire japonaise des années 1920-1930.

Claire RIFFARD (Institut des textes et manuscrits modernes, CNRS- ENS) et Brigitte RASOLONIAINA (PREFics-Rennes 2 / INALCO) : Lettres malgaches par Jean-Joseph Rabearivelo : les ambigüités d’une posture littéraire.

17h15 : discussion

Samedi 22 novembre 2014

10h-11h Président de séance : Timour MUHIDINE (Centre de recherches Moyen-Orient Méditerranée, INALCO)

György TVERDOTA (Université de Budapest ELTE), Le reflet des modernités littéraires hongroises dans le miroir du Mercure de France.

Cécile FOLSCHWEILLER (Centre de recherches Europes-Eurasie, INALCO), Vingt-cinq ans de « Lettres roumaines » dans le Mercure de France : entre médiation, sélection et promotion.

11h-11h15 : pause café

11h15-12h45 Président de séance : Blaise WILFERT-PORTAL (Institut d’histoire moderne et contemporaine, École normale supérieure)

Timour MUHIDINE (Centre de recherches Moyen-Orient Méditerranée, INALCO) : Lettres turques : une lucarne sur l’Empire et la Turquie.

Angel PINO (TELEM, Université Bordeaux 3), Isabelle RABUT (ASIEs, INALCO) : George Soulié de Morant, polygraphe sinologue.

Annie MONTAUT (SeDyL, INALCO) : Regards échangés sur la « Renaissance Orientale »

12h45-13h : discussion

14h30-16h Président de séance : Antoine MARÈS (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Catherine GÉRY (Centre de recherches Europes-Eurasie, INALCO) : Zinaida Venguerova : lettres russes dans le Mercure de France, lettres françaises dans le Vestnik Evropy [Messager de l’Europe].

Céline GERVAIS-FRANCELLE (Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : « Lettres polonaises » dans le Mercure de France.

Martin CARAYOL (Centre de recherches Europes-Eurasie, INALCO), Le Mercure de France comme relais de canonisation des lettres finlandaises.

16h : discussion et clôture du colloque

Argumentaire

Les « Lettres » auxquelles renvoie le titre de ce colloque correspondent en premier lieu à l’intitulé d’une rubrique consacrée aux littératures et cultures étrangères dans le Mercure de France, « série moderne », à compter du printemps 1896. Déclinables à souhait, au fil des littératures qu’elles représentent tour à tour, les « Lettres » paraîtront jusqu’à l’interruption de la revue en 1940. Disparates quant à leur volume, leur nombre, leur propos, leur qualité, les textes qui les constituent vont de la recension d’un ouvrage étranger au condensé de l’actualité littéraire d’un pays, en passant par des fresques d’histoire littéraire nationale, des commentaires sur la vie artistique, intellectuelle, politique où la littérature n’est pas centrale, des promenades impressionnistes dans des villes étrangères… Bien des chroniqueurs qui les rédigent se caractérisent par leur fidélité au Mercure et la régularité de leurs interventions. À la suite des « Lettres italiennes » de Remy de Gourmont (n° 76, avril 1896), l’extension de la rubrique est immédiate: « Lettres anglaises » d’Henry-D. Davray, « Lettres portugaises » de Philéas Lebesgue, qui signera aussi des « Lettres néo-grecques » puis encore « yougo-slaves » ; « Lettres allemandes » d’Henri Albert, promoteur important de Nietzsche en France..Diverses langues et cultures d’Europe du Nord, du Centre et de l’Est, et d’autres plus orientales encore, voient ensuite leurs « Lettres » entrer au Mercure. Tel est l’objet de recherche autour duquel se déploie ce colloque. Si l’étude du Mercure de France a donné lieu à des monographies et numéros thématiques de revues, y compris des travaux ponctuels sur des aspects ciblés de la présence des littératures et cultures étrangères dans ce périodique à la longévité et au rayonnement exceptionnels, force est de souligner que, pour sa plus grande part, le corpus visé ici est à redécouvrir. Dans un périodique au sein duquel l’ouverture à l’étranger est un parti-pris assumé dès les commencements, c’est la place offerte aux cultures européennes et orientales plus « rares » et méconnues en France qui nous intéressera au premier chef à travers l’examen de cette revue de « Lettres ».

Ce colloque organisé par le CREE a reçu le soutien du Conseil scientifique de l’INALCO, du GDR Connaissance de l’Europe médiane (CNRS), du CERLOM (INALCO) et des Études tchèques (Département Europe, INALCO).

Comité scientifique : Christophe Balaÿ (INALCO), Xavier Galmiche (Paris-Sorbonne), Catherine Géry (INALCO), Antoine Marès (Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Timour Muhidine (INALCO), Philippe Oriol (SIHAD), Stéphane Sawas (INALCO), Catherine Servant (INALCO), Marie Vrinat-Nikolov (INALCO), Blaise Wilfert-Portal (ENS).