Article en ligne sur le procès intenté à Barbara Engelking et Jan Grabowski par Judith Lyon-Caen et Artur Kula

L’attaque en justice des deux éditeurs du grand ouvrage « Plus loin c’est encore la nuit » sur 9 arrondissements polonais sous occupation allemande pendant la guerre et la façon dont les survivants juifs sur place ont été confrontés aux comportements des autres habitants est un événement affectant tous les historiens. Alors que l’utilisation du pénal a finalement été exclue de la dernière loi mémorielle polonaise, ici c’est le passage par le civil et la menace de lourdes pénalités financières qui a été mobilisé. Et cela concerne aussi Jan Grabowski, citoyen canadien. Donc ce procès a des enjeux qui touchent les SHS en général puisque l’atteinte à la dignité d’un mort peut justifier une censure automatique si on en croit les attendus du jugement en première instance.

 

Disponible sur la Vie des Idées : https://laviedesidees.fr/Le-juge-la-niece-et-les-historiens.html